Le Jour d’Après…

On ne se refait pas : sitôt dans une situation embarrassante, on pense déjà à la façon d’en sortir.

Quoi de neuf sur le Haut-Plateau ?

Rien…Néant…Nada…Niente di più… enfin si : votre Comité en réunion virtuelle ce samedi de Pâques a unanimement constaté le comportement exemplaire des résidents du Haut Plateau restés confinés. On peut observer des couples en promenade distante, dont le pas nonchalant prend le sens de paroles tendres.

Ici et ailleurs…

Coronavirus: pour Sommaruga, il est inimaginable d’isoler complètement les groupes à risque

Parmi les mesures de protection, l’utilisation de masques, souligne Mme Sommaruga dans une interview à l’hebdomadaire alémanique Sonntagsblick. La question se pose également de savoir quelle est l’ampleur des tests effectués. Pour la présidente de la Confédération, il est cependant inimaginable d’isoler complètement les groupes à risque, comme le proposent les milieux économiques.

(Le Nouvelliste – 12.4.2020 – 9 :15)

Von der Leyen envisage un confinement jusqu’à la fin de l’année pour les seniors UE.

Les personnes âgées confinées jusqu’à la fin de l’année? C’est peu ou prou ce que conseille la présidente de la commission européenne, Ursula von der Leyen, dans le quotidien allemand Bild ce dimanche. «Sans vaccin il faut limiter autant que possible les contacts des seniors», notamment ceux qui vivent dans les maisons de retraite, estime-t-elle. «Je sais que c’est difficile et que l’isolement pèse mais c’est une question de vie ou de mort, nous devons rester disciplinés et patients.» 

(Libération – 12.4.2020 – 12 :03)

On appréciera la différence…

Une lumière au bout du tunnel

L’étau se desserre lentement en Autriche et en Suisse, avec un redémarrage progressif des activités sociales et économiques. Les services plus dépendants d’un temps qui ne se rattrape pas seront plus touchés que les manufacturiers. Le coiffeur coupera plus long mais une fois, le fabricant de lessive n’aura pas vu de changement.

16 avril 2020 sur le Haut Plateau : une après-midi à écouter les dernières mesures du Conseil Fédéral. Ils seront les héros avec les soignants, de cette crise improbable. Le mal est là, mais il fait moins mal ici. On écoute, on respecte, parce qu’une société harmonieuse est fondée sur le respect de l’autre, avant soi. On voit plus de masques portés à Crans Montana. Les résidents retraités sont souvent âgés donc fragiles. Ils méritent notre respect.

Comment voir la suite ?

Les services sont en première ligne de cette crise. Le tourisme en fait grande partie. Nous tous qui aimons Crans Montana, sommes dans le devoir de faire redémarrer cette activité dès que possible et au mieux. Nous, à l’Apach, représentons les premiers clients. Montrons-nous dignes de nos amours et privilégions nos prochaines dépenses sur ce Haut Plateau mises entre parenthèses, pour beaucoup, par les circonstances.

Tous ne sont pas touchés de la même façon par ces événements. C’est maintenant ou jamais, de montrer notre esprit suisse, avec la préoccupation de s’occuper de son voisin….en bien. Chaque membre connaît d’autres membres de notre association. Nous nous devons assistance, dont le geste le plus simple est de diriger son économie vers cet ami ou connaissance qui pourra en bénéficier. Pensons-y, c’est tellement essentiel !

Votre Comité est prêt. Prêt à relayer des informations comme toujours mais aussi vos actions, vos initiatives, car c’est important, maintenant.

Alors le jour d’après, c’est déjà aujourd’hui !

Jean Pour l’Apach

 

À Crans-Montana ce 16 avril 2020