Crans-Montana: CMA veut lancer sa propre SA du tourisme

CONFLIT? Après avoir claqué la porte du comité de l’office du tourisme en janvier, les remontées mécaniques de Crans-Montana vont créer leur propre structure. But, assurer la promotion et la vente de produits. Tous les acteurs de la destination sont invités à la rejoindre.

PAR ALEXANDRE BENEY

28.10.2021, 11:45

AVEC LES REMONTÉES MÉCANIQUES, DES BIENS IMMOBILIERS EN GESTION ET UN PROJET D’HÔTEL, CMA EST L’ACTEUR LE PLUS IMPOSANT DU HAUT-PLATEAU.SACHA BITTEL

Y AURA-T-IL DEUX OFFICES DU TOURISME À CRANS-MONTANA? LES DISSENSIONS SONT AVÉRÉES ENTRE CMTC, L’ORGANE DE PROMOTION DE LA DESTINATION, ET L’ACTEUR LE PLUS IMPORTANT DE LA STATION, LE GROUPE CMA, QUI POSSÈDE LES REMONTÉES MÉCANIQUES ET GÈRE DE NOMBREUX BIENS IMMOBILIERS. EN JANVIER DERNIER, LA SOCIÉTÉ DU MILLIARDAIRE RADOVAN VITEK AVAIT D’AILLEURS MENACÉ DE QUITTER CMTC. ELLE Y EST TOUJOURS, MAIS S’EST RETIRÉE DU COMITÉ.

CE LUNDI, LA PLUPART DES ACTEURS DE LA DESTINATION ONT REÇU UN COUR

DEUX PLATEFORMES SIMILAIRESRIEL ANNONÇANT LE PROJET D’UNE SOCIÉTÉ ANONYME «QUI DONNE LA POSSIBILITÉ AUX MEMBRES DE PROFITER D’UNE PLATEFORME INTERNATIONALE DE PROMOTION ET MISE EN VENTE DE LEURS PRODUITS ET SERVICES AUPRÈS DES CLIENTS DE LA STATION.» TOUS SONT INVITÉS À REJOINDRE CETTE STRUCTURE. LE COURRIER EST SIGNÉ PAR MAXIME COTTET ET MAXIME FOURNIER, DIRECTEURS DE CMA ET DE CMA IMMOBILIER, MAIS AUSSI PAR DES HÔTELIERS, JOSEPH BONVIN ET PAR YVES KLINGER. TOUS DEUX ONT ÉTÉ MEMBRE DE L’EXÉCUTIF D’UNE COMMUNE DU HAUT-PLATEAU.

MAXIME COTTET ASSURE QUE LA SOCIÉTÉ ANONYME NE SERA PAS EN CONCURRENCE AVEC CMTC: «NOTRE STRUCTURE SE VEUT COMMERCIALE ET INDÉPENDANTE DU VOLET POLITIQUE. ELLE N’AURA PAS POUR BUT DE PROMOUVOIR LA DESTINATION, MAIS SEULEMENT DES PRODUITS ET DES SERVICES À TRAVERS UNE PLACE DE MARCHÉ DIGITALE ET AVEC UNE APPROCHE BUSINESS. CE NE SERA PAS UN OFFICE DU TOURISME.»

MAIS SES BUTS SONT CEPENDANT TRÈS PROCHES DE CEUX DE CMTC «QUI PROPOSE UNE PLATEFORME DE VENTE FINANCÉE PAR LES COMMUNES À DISPOSITION DE TOUS LES ACTEURS», EXPLIQUE JEAN-DANIEL CLIVAZ, PRÉSIDENT DE CMTC. IL AJOUTE: «NOUS VIVONS UNE PÉRIODE DIFFICILE AVEC LA PANDÉMIE DE COVID-19. C’EST LE MOMENT DE NOUS UNIR ET DE TRAVAILLER ENSEMBLE, PAS DE CHERCHER À DIVISER LA DESTINATION.»