Crans-Montana: la création d’une SA touristique par CMA divise au lieu de rassembler

CMA et des hôteliers proposent aux acteurs de la destination la création d’une société pour promouvoir et vendre les produits touristiques. Or, c’est déjà la mission de l’office du tourisme.

PAR ALEXANDRE BENEY

28.10.2021, 18:22

LECTURE: 4MIN

 

AVEC SES MULTIPLES ENTITÉS, LE GROUPE CMA PÈSE LOURD SUR LE TOURISME DU HAUT-PLATEAU.SACHA BITTEL/LE NOUVELLISTE

Y AURA-T-IL DEUX OFFICES DU TOURISME À CRANS-MONTANA? LES DISSENSIONS SONT AVÉRÉES ENTRE CRANS-MONTANA TOURISME ET CONGRÈS, OU CMTC, L’ORGANE DE PROMOTION DE LA DESTINATION, ET L’ACTEUR LE PLUS IMPORTANT DE LA STATION, LE GROUPE CMA, QUI POSSÈDE LES REMONTÉES MÉCANIQUES ET GÈRE DE NOMBREUX BIENS IMMOBILIERS. EN JANVIER DERNIER, LA SOCIÉTÉ DU MILLIARDAIRE RADOVAN VITEK AVAIT D’AILLEURS CLAQUÉ LA PORTE DE CMTC. ELLE PAIE TOUJOURS SA COTISATION, MAIS S’EST RETIRÉE DU COMITÉ.

IL EST INUTILE DE DOUBLER LA STRUCTURE EXISTANTE AVEC UNE ENTITÉ SIMILAIRE, IL VAUT MIEUX S’ENGAGER DANS CELLE QUI EXISTE. LES CLIENTS N’Y COMPRENDRONT PLUS RIEN. 

BRUNO HUGGLER, DIRECTEUR DE CMTC

CE LUNDI, LA PLUPART DES ACTEURS DE LA DESTINATION ONT REÇU UNE INVITATION À UNE SÉANCE D’INFORMATION, «POUR VOUS FAIRE DÉCOUVRIR NOTRE PROJET DE MISE EN VALEUR ET PROMOTION DE L’ACTIVITÉ COMMERCIALE TOURISTIQUE À CRANS-MONTANA», À TRAVERS UNE SOCIÉTÉ ANONYME. LE COURRIEL EST SIGNÉ PAR MAXIME COTTET ET MAXIME FOURNIER, DIRECTEURS DE CMA ET DE CMA IMMOBILIER, MAIS AUSSI PAR DES HÔTELIERS, JOSEPH BONVIN ET YVES KLINGER. TOUS DEUX ONT ÉTÉ MEMBRES DE L’EXÉCUTIF D’UNE COMMUNE DU HAUT-PLATEAU.

«ENTITÉS SIMILAIRES»

AU SEIN DE CMTC, LA SURPRISE EST TOTALE. «NOUS N’AVONS PAS ÉTÉ PRÉVENUS AVANT DE RECEVOIR CE COURRIER. NOUS SOMMES MIS DEVANT LE FAIT ACCOMPLI», AFFIRME BRUNO HUGGLER. LE DIRECTEUR DE CMTC AJOUTE: «IL EST INUTILE DE DOUBLER LA STRUCTURE EXISTANTE AVEC UNE ENTITÉ SIMILAIRE, IL VAUT MIEUX S’ENGAGER DANS CELLE QUI EXISTE. LES CLIENTS N’Y COMPRENDRONT PLUS RIEN.»

MAIS LES SIGNATAIRES AFFIRMENT AU CONTRAIRE QUE LEUR SOCIÉTÉ NE SERA PAS UN CMTC BIS. «CE NE SERA PAS UNE SOCIÉTÉ ANONYME DU TOURISME», MARTÈLE JOSEPH BONVIN. «JE NE VEUX PAS D’UN NOUVEL OFFICE DU TOURISME. JE SUIS À FOND DERRIÈRE CMTC», RENCHÉRIT YVES KLINGER. JOSEPH BONVIN PRÉCISE: «UNE SA DU TOURISME EST ENCADRÉE PAR LA LOI ET RÉPOND À UN MANDAT DES COMMUNES.»

INDÉPENDANT DU POLITIQUE

LEUR COURRIEL, CEPENDANT, PRÊTE À CONFUSION: «NOUS SOUHAITONS CRÉER UNE SOCIÉTÉ ANONYME QUI INTÈGRE TOUS LES ACTEURS DE CRANS-MONTANA ET QUI DONNE LA POSSIBILITÉ AUX MEMBRES DE PROFITER D’UNE PLATEFORME INTERNATIONALE DE PROMOTION ET MISE EN VENTE DE LEURS PRODUITS ET SERVICES AUPRÈS DES CLIENTS DE LA STATION.» OR, CMTC PROPOSE DÉJÀ À TOUS LES ACTEURS DE LA DESTINATION UN TEL SYSTÈME.

«C’EST UN DÉSAVEU ENVERS LES COMMUNES QUI ONT MIS PLUS DE 100 000 FRANCS DANS LE DÉVELOPPEMENT DE CET OUTIL QUE TOUS LES MEMBRES ONT SOUHAITÉ ET VALIDÉ, Y COMPRIS CMA. JE SUIS DÉÇU QUE DEUX ANCIENS ÉLUS DONT UN, JOSEPH BONVIN, ÉTAIT VICE-PRÉSIDENT DE CMTC IL Y A ENCORE UNE ANNÉE, FASSENT UNE TELLE PROPOSITION», S’EXCLAME LE PRÉSIDENT DE CMTC, JEAN-DANIEL CLIVAZ.

NOUS VOULONS UNE SOCIÉTÉ COMMERCIALE QUI SOIT INDÉPENDANTE D’UN VOLET DÉCISIONNEL POLITIQUE UNIQUE. 

MAXIME COTTET, DIRECTEUR DE CMA

MAIS POUR MAXIME COTTET, LE BUT EST JUSTEMENT DE SÉPARER LA PLATEFORME DE VENTE DU POLITIQUE: «NOUS VOULONS UNE SOCIÉTÉ COMMERCIALE QUI SOIT INDÉPENDANTE D’UN VOLET DÉCISIONNEL POLITIQUE UNIQUE. S’IL EST LOUABLE QUE LES COMMUNES SUBVENTIONNENT LE LANCEMENT, L’OUTIL DOIT ÊTRE PÉRENNE FINANCIÈREMENT, SANS SOUTIEN PUBLIC. NOUS N’AVONS AUCUNE GARANTIE QU’IL LE SOIT AUJOURD’HUI.»

RASSEMBLER OU DIVISER?

POUR JOSEPH BONVIN, LA DÉMARCHE EST MAL COMPRISE: «NOUS SOMMES UNE DIZAINE D’HÔTELIERS À COLLABORER DÉJÀ AVEC CMA AFIN DE PROPOSER DES OFFRES COMBINÉES ET NOUS AVONS SIMPLEMENT INVITÉ LES AUTRES ACTEURS DU TOURISME À NOUS REJOINDRE AFIN DE FORMALISER UN PARTENARIAT COMMERCIAL. SA, ASSOCIATION OU GROUPEMENT, NOUS N’EN AVONS PAS ENCORE DÉFINI LA FORME.» L’HÔTELIER REGRETTE QUE LE COURRIER AIT FUITÉ DANS LA PRESSE AVANT QUE LA DISCUSSION PUISSE AVOIR LIEU: «CETTE VOLONTÉ DE NUIRE EST FATIGANTE. ON NOUS PRÊTE DE MAUVAISES INTENTIONS, ALORS QUE NOUS VOULONS RASSEMBLER.»

MAIS CETTE EXPLICATION NE CONVAINC PAS. «IL Y A UN DOUBLE DISCOURS. CRÉER UN DOUBLON DE CE QUE NOUS FAISONS DÉJÀ NOUS MET EN CONCURRENCE», MAINTIENT BRUNO HUGGLER. PRÉSIDENT DE LA COMMUNE DE CRANS-MONTANA, NICOLAS FÉRAUD FAIT LA MÊME ANALYSE: «AU CONTRAIRE DE CE QU’ILS AFFIRMENT, ON SENT UNE VOLONTÉ DE DIVISER DERRIÈRE CETTE ANNONCE. CMTC GARDE TOUTE NOTRE CONFIANCE.»

LA SÉANCE D’INFORMATION EST AGENDÉE AU 5 NOVEMBRE PROCHAIN.