Sierre et Loèche : un pas vers plus de bilinguisme

Communiqué de presse

Sierre et Loèche, le 5 octobre 2021

Sierre et Loèche : un pas vers plus de bilinguisme

Au centre du Valais, à cheval sur deux pôles économiques en plein développement, les districts de Sierre et Loèche ont annoncé ce matin vouloir tirer un meilleur parti de cette opportunité géographique. Ils souhaitent mettre en œuvre des mesures concrètes dans les domaines de la formation, mais également de l’économie, de la mobilité ou encore de la culture. En effet, ces dernières permettraient d’instaurer une véritable identité bilingue. Dans cette optique, la population des deux districts est invitée à donner son avis au travers d’un sondage : le Baromètre du bilinguisme.

Aujourd’hui, 13% des résidents du district de Loèche indiquent le français comme langue principale, et 8,8% de ceux du district de Sierre disent parler allemand.

La région Valais central, grâce à sa situation stratégique, jouit d’une opportunité unique pour instaurer une véritable culture du bilinguisme. Alors qu’un seul Valaisan sur vingt parle la seconde langue officielle, les préfets des deux districts, Jean-Marie Viaccoz pour Sierre et Edi Kuonen pour Loèche, d’entente avec le chef du Département Christophe Darbellay, ont annoncé ce matin le lancement d’une étude d’évaluation d’un possible rapprochement. Les présidents des communes veulent se donner les moyens de mettre cette stratégie en place : ils entendent donner à la population (et aux nouvelles générations) les outils permettant d’être à l’aise tant dans la partie alémanique que francophone du canton.

LE BILINGUISME FAIT PARTIE DE L’ADN DU VALAIS

En Valais, le gouvernement a fait du bilinguisme une de ses priorités. Etre bilingue représente un atout dans un monde du travail de plus en plus concurrentiel. Les contacts avec l’autre partie linguistique du canton sont encouragés dès l’école primaire et l’immersion est également favorisée par des possibilités d’échanges linguistiques.

L’initiative des districts de Sierre et Loèche est à saluer car elle veut donner l’envie aux Valaisans d’apprendre l’autre langue plutôt que de les forcer.

BAROMÈTRE DU BILINGUISME

Afin de prendre le pouls de la population, les deux districts ont confié à la Fondation Forum du Bilinguisme à Bienne la réalisation d’un sondage : le « Baromètre du bilinguisme ».

Quel rapport entretiennent citoyennes et citoyens avec les deux langues officielles du Canton ? À quelle fréquence et dans quels contextes la population s’exprime-t-elle dans la deuxième langue ? Quels seraient les avantages et les inconvénients de vivre dans une région totalement bilingue ? Dans le sondage, les habitants sont invités à exprimer leur ressenti à l’égard d’une collaboration accrue entre les deux districts. Le questionnaire porte sur différents thèmes comme la santé, l’économie, la politique, la formation, la culture ou encore le tourisme.

DES ATELIERS POUR AFFINER LES DONNÉES

Ce baromètre représente la partie quantitative du projet et permettra d’obtenir une radiographie du moment. Plus les réponses seront nombreuses, plus les données récoltées seront pertinentes. Les autorités des communes des deux districts lancent un appel à la population pour qu’elle participe massivement à ce sondage au moyen du lien suivant : https://fr.surveymonkey.com/r/YL67DYQ.

Dans un deuxième temps, des ateliers qualitatifs réunissant des spécialistes des deux districts seront organisés pour affiner les résultats.

À l’issue du processus, les autorités des communes des deux districts auront en mains tous les éléments pour décider de l’avenir de ce projet pour potentiellement mettre en œuvre les premières mesures de rapprochement.

Contacts :

Edy Kuonen, préfet du district de Loèche, 079 277 51 94
Jean-Marie Viaccoz, préfet du district de Sierre, 079 628 66 76
Virginie Borel, directrice, Forum du Bilinguisme à Bienne, 078 661 89 75
Christophe Darbellay, chef du Département de l’économie et de la formation, 027 606 40 00

i Source : Bulletin d’Information Statistique de l’Etat du Valais 2020
ii Source : Office cantonal de la statistique et de la péréquation, 2020