Coronavirus, Haut-Plateau et APACH – Un point local ce mercredi 18 mars 2020 à 21:00

Coronavirus, Haut-Plateau et APACH

 Un point local ce mercredi 18 mars 2020 à 21 :00

Beaucoup de questions nous viennent à propos de cette épidémie. L’APACH vous partage  les quelques informations qui suivent.

Suivez les recommandations de la Confédération, de vos Cantons et de vos Communes. Ecoutez les médias officiels, suivez (en podcast maintenant) les excellentes émissions de la RTS telle que la soirée spéciale Coronavirus de ce mercredi 18 mars 2020.

Protégez-vous, gardez vos distances sociales (2 mètres), évitez au maximum les contacts, limitez vos déplacements en public, soyez attentif à vous-même, sans panique, pratiquez une hygiène rigoureuse, vous vous protégerez vous-même ainsi que les personnes les plus fragiles. Cette attitude préserve aussi les centres de soins dont nous devons réserver les places aux plus fragiles.

Dans la région du Haut Plateau : pas de panique : ce mercredi 18 mars après-midi, à la veille d’un jour férié en Valais (la Saint Joseph), il y avait une vingtaine de clients au Manor de Sierre et au moins 10 personnes en personnel, avec désinfection des mains, zones de distance balisées au sol et tout l’arsenal d’une sécurité totale pour faire ses courses. Tous les rayons étaient parfaitement achalandés dans tout l’assortiment. Il en sera de même dans vos magasins de proximité.

La plupart des rendez-vous médicaux en Valais qui n’étaient pas urgents ont été différés après appel téléphonique des secrétariats médicaux. C’est simple à comprendre, tout le corps médical se mobilise pour répondre au pic qui peut survenir pour les cas graves qui risquent de se présenter dans cette épidémie. Par exemple les soins ophtalmiques non urgents ont été décalés, les médecins ophtalmiques étant particulièrement exposés à une contamination.

Il faut bien comprendre ce décalage des soins non urgents afin que l’ensemble du corps médical puisse se mobiliser pour les plus fragiles. C’est de la prévention, qu’il faut aider. C’est aussi vous aider et aider vos proches les plus chers.

Il y a en Suisse plus de 1000 dispositifs d’assistance respiratoire, ce qui est 5 fois plus qu’en région parisienne, d’une population équivalente. L’armée suisse est mobilisée pour suppléer et assister le corps médical. Nous avons la chance immense de vivre dans le pays le mieux équipé du monde et dont le civisme est légendaire. Nous le devons tous à nous-même et nous en féliciter.

En promenade à pieds dans les villages viticoles du Haut-Plateau, l’ambiance cet après-midi était bon enfant et rigoureuse. Nous avons croisé en chemin 4 à 5 personnes distantes de 3 mètres le verre de vin à la main trinquant à la santé de la bonne humeur, dehors dans la petite rue du hameau. Bien des promeneurs en profitent pour humer la nature embellie par un beau temps majestueux, et des vélos en ballade, sans autre soucis que prendre un bon bol d’air. Rencontrées aussi 2 voitures de la police communale qui veille au grain sur les mesures confédérales afin que leur respect nous fasse sortir de cette crise au plus vite.

Continuez à poser vos questions, l’APACH est aussi présente à vos côtés, avec vos instances communales, cantonales et fédérales, et le système de soins parmi, sinon, le meilleur du monde grâce à des moyens matériels mais surtout humains hors du commun et mobilisés.

Jean

Pour votre Comité APACH